Situation

Classes De Plein Air

Marcel Tricot Beaumont

A propos de notre région

Administration

Pays : Belgique

Région : Région wallonne

CommunautFédération Wallonie-Bruxelles

Province : Hainaut

Arrondissement Thuin

Bourgmestre Charles Dupuis


Section                  Code postal

Beaumont                6500

Barbençon               6500

Leugnies                 6500

Leval-Chaudeville       6500

Renlies                   6500

Solre-Saint-Géry      6500

Thirimont                6500

Strée                    6511


Zone téléphonique 071


Démographie

Gentilé Beaumontois(e)

Population :  7 090 (1er janvier 2013)

– Hommes : 49,32 %

– Femmes : 50,68 %

Densité : 76 hab./km2

Pyramide des âges

– 0–17 ans : 22,61 %

– 18–64 ans: 61,36 %

– 65 ans et + (1er janvier 2011) : 16,02 %


Étrangers 3,37 % (1er janvier 2011)

Taux de chômage 16,45 % (juin 2011)

Revenu annuel moyen 11 795 €/hab. (2011)


Géographie

Coordonnées 50° 14′ Nord

               04° 14′ Est 

Superficie

– Surface agricole : 78,30 %

– Bois : 14,43 %

– Terrains bâtis : 6,39 %

– Divers 92,97 km2 (2005) :0,88%



Source : Wikipédia

Beaumont, jolie petite ville d’origine très ancienne, charmante et pittoresque est juchée comme une forteresse sur un éperon rocheux.

Au sud de la botte du Hainaut, Beaumont est située au centre d’une étoile routière à une distance de 10 kilomètres des Barrages de l’Eau d’Heure, 25 kilomètres de Mons, de Charleroi et à 4 kilomètres de la frontière française.


  Ville-étape, Beaumont est célèbre pour sa Tour Salamandre et ses remparts, ses macarons, mais aussi pour sa légende des Trois Auvergnats…


Les trois larrons auraient manqué de respect à Charles Quint. Une heure après leur arrivée en ville, l'empereur les aurait fait pendre. D'où la maxime, « Beaumont, ville de malheur. Arrivés à midi, pendus à une heure ». Cette légende fait l'objet d'une reconstitution historique tous les cinq ans.


Spécialité culinaire :


Une des spécialités de Beaumont est un délicieux macaron dont la recette aurait été donnée par un cuisinier de Napoléon, qui logea sur place le 14 juin 1815 avant de se rendre à Waterloo.